SOS chauves-souris

Le SOS chauves-souris se compose d’un réseau de personnes ou structures désireuses de participer à la conservation de ces mammifères. Constitué essentiellement de bénévoles, le réseau SOS Chauves-souris a pour objectif d’assurer une veille d’intervention auprès de particuliers ou collectivités ayant des chauves-souris chez eux et qui souhaiteraient avoir une réponse à leurs interrogations (voir aussi les questions/réponses sur les chauves-souris) ou des solutions pour faciliter la cohabitation.

Ce réseau s’efforcera d’intervenir dans les meilleurs délais en fonction de ses possibilités.

En préalable, il faut savoir que toutes les espèces de chauves-souris sont protégées au niveau national depuis 1976 par l’article L.411-1 du Code de l’Environnement et par arrêté ministériel du 23 avril 2007, ainsi que son arrêté modificatif du 15 septembre 2012, qui protègent les espèces ainsi que leur habitat de reproduction et d’hibernation. Ces mesures législatives permettent d’assurer une prise en compte de ces espèces menacées et très utiles à notre environnement (elles sont toutes insectivores).

Vous avez trouvé une chauve-souris ?

 Ne la rejetez pas dehors en pleine journée : les chauves souris étant nocturnes, l’animal sera désorienté et pourrait être à la merci des chats ou d’autres prédateurs diurnes !

  • Si la chauve-souris est faible ou blessée :

Munissez vous de gants ou d’un chiffon (elle peut essayer de mordre en se défendant) et mettez la dans une petite boite de carton percée de petits trous d’aérations. Veillez à ce que la chauve-souris ne puisse pas se sauver.

Chiroptères en soins

Gardez la provisoirement dans un endroit à température ambiante. Ne donnez ni viande ni lait à une chauve-souris.

Elle boira volontiers un petit peu d’eau au moyen d’une pipette ou dans une petite cuillère.

Contactez le responsable SOS chauve-souris (voir tableau en bas de page) de votre département pour prévoir un transfert de l’animal vers un centre de soins dans les plus brefs délais ou directement le centre de soins de la région.

  • Si la chauve-souris est en forme et sans blessure, vous avez deux possibilités :

Mettez la à l’abri dans un carton pendant la journée comme décrit ci-dessus.

A la tombée de la nuit où la météo est clémente, placez le carton avec la chauve-souris sur un endroit surélevé (balcon, bord de fenêtre) hors de porté des chats, ouvrez le couvercle et laissez la partir d’elle-même.

Sinon vous pouvez placer immédiatement la chauve-souris derrière un volet ou entre les bûches du haut d’un tas de bois à l’extérieur de la maison.

  •    Si la chauve-souris ne repart pas,

vous n’habitez pas en région Centre, consultez la page SOS ailleurs

vous habitez en région Centre, n’hésitez pas à contacter le responsable SOS de votre département (voir tableau en bas de page).

  • Mon chat a ramené une chauve-souris : elle est encore vivante, que faire ?

Les blessures causées par les chats sont souvent fatales à la chauve-souris à moyen terme.

Mettez la à l’abri et essayez de la relâcher comme décrit ci-dessus.

Si la chauve-souris a l’air mal en point, contactez au plus vite :

– le responsable SOS de votre département (voir tableau en bas de page)

– ou directement le centre de soins de la région (voir tableau en bas de page)

  • Vous avez trouvé une jeune chauve-souris (un bébé) ?

Il n’est pas rare de trouver une jeune chauve-souris tombée du gîte ou égarée lors de ses premiers exercices de vol.

Il est important de distinguer un adulte, d’un bébé.

Les adultes ont un pelage dorsal long et fourni contrairement au jeune (bébé), qui sont gris-rose au poil court et présent seulement aux mois de juin et juillet (période de reproduction).

Un individu adulte de Pipistrelle peut facilement être considéré comme un bébé chauve-souris. En effet, un adulte ne fait que 4 grammes (le poids d’un sucre) et tient dans le creux de la main.

femelle et son petit

Comment réagir ?

Le mieux est de le replacer au sein de sa colonie, souvent à l’aplomb du lieu de découverte (levez la tête), car sa mère se trouve sans doute juste là.

Commencez par prendre délicatement l’animal avec des gants ou un chiffon et l’installer pendant la journée dans un endroit à température ambiante (dans une boîte en carton percée de quelques trous).

Le soir, si le temps le permet, placez le carton avec le jeune sur un endroit surélevé (balcon, bord de fenêtre) hors de porté des chats, ouvrez le couvercle.

En principe, la mère essayera de récupérer son jeune. En effet, à la nuit tombée, la mère va entendre les cris et venir chercher son jeune s’il ne s’envole pas de lui-même.

Mais il peut arriver que le jeune soit trop faible pour appeler sa mère. Un bon moyen de le revigorer est de lui donner un peu d’eau à boire avant de le relâcher : sur une petite cuillère ou au moyen d’une pipette, mais jamais de lait ni de nourriture !

Si vous savez précisément où est installée la colonie de chauves-souris, vous pouvez essayer à la nuit tombée d’installer le jeune au plus près de ce lieu pour faciliter la récupération du petit par sa mère. Pour les espèces les plus communes comme les Pipistrelles, le trou de sortie est visible par les petites crottes noires qui se trouvent autour de ce trou d’envol. Si vous avez la possibilité d’installer le jeune à quelques centimètres du trou, il remontera de lui-même vers la colonie. Si vous n’avez pas cette possibilité, veuillez suivre les instructions comme décrit au paragraphe précédent.

Si la jeune chauve-souris ne repart pas,

vous n’habitez pas en région Centre, consultez la page SOS ailleurs

vous habitez en région Centre, n’hésitez pas à contacter le responsable SOS de votre département (voir tableau en bas de page).

  • Une ou plusieurs chauves-souris sont rentrées chez vous pendant la nuit, que faire ?

Les chauves-souris ne cherchent pas réellement à entrer dans nos habitations ; leur intrusion est presque toujours accidentelle. Il s’agit très souvent de jeunes chauves-souris de l’année encore maladroites. C’est en juillet et août, période d’envol des jeunes – et de fenêtres ouvertes – que certaines chauves-souris peuvent s’égarer dans nos habitations. Parfois, lors de fortes canicules des animaux vont se mettre au frais dans les habitations. Dans les deux cas, le plus simple est de laisser les fenêtres ouvertes le soir pour laisser les animaux sortir par eux-mêmes. Une fois les chauves-souris sorties, vous pouvez fermer les fenêtres pour ne plus être importuné ou simplement fermer les rideaux alors que la fenêtre est encore ouverte (un rideau sera considéré comme une barrière empêchant dans la majeure partie des cas l’intrusion de nouveaux animaux).

  • J’ai trouvé une chauve-souris morte, que faire ?

Il existe plus de 34 espèces de chauves-souris en France dont certaines espèces sont rares. Chaque découverte peut contribuer à améliorer nos connaissances.

Même les cadavres anciens, secs, voire les ossements peuvent être identifiés par les spécialistes. Contactez nous.

  • Vous pouvez participer à l’amélioration des connaissances sur les chauves-souris de la région !

N’hésitez pas à nous transmettre vos observations (avec de préférence des photos) pour nous permettre de valoriser ces informations.

Pensez à nous indiquer la date de l’observation et la localisation précise de l’observation.

Contacts des responsables SOS par département

Sélectionner votre référent en fonction de votre localisation en regardant la carte ci-dessous.

Vous trouverez ensuite ses coordonnées dans le tableau ci-après.

Territoire (voir carte ci-dessus)Structures référentesContactsCoordonnéesMail
CHER (18)Muséum d'Histoire Naturelle de BourgesARTHUR Laurent02.48.65.37.34laurent.arthur@ville-bourges.fr
CHER (18)Muséum d'Histoire Naturelle de BourgesCHRETIEN Amélie 06.58.69.53.89amelie.chretien@ville-bourges.fr
Ouest EURE-ET-LOIR (28)ATHENALE NEN Lénaïg
SALAÜN Loïc
06.36.29.08.99 06.64.81.79.47accueil@asso-athena.fr
Est EURE-ET-LOIR (28)Eure-et-Loir NatureCHERAMY Eva02.37.30.96.96e.cheramy@eln28.org
INDRE (36)Indre NatureCHATTON Thomas02.54.22.60.20 06.78.16.45.94thomas.chatton@indrenature.net
INDRE-ET-LOIRE (37)LPO 37GRIFFAUT Natacha06.81.88.88.43natacha.griffaut@lpo.fr
INDRE-ET-LOIRE (37)Groupe Mammalogique de TouraineCULICCHI Virginie / /
INDRE-ET-LOIRE (37)Groupe Mammalogique de TouraineDARNAULT Mélanie06.78.25.47.34melanie.darnault2@gmail.com
Nord LOIR-ET-CHER (41)ATHENALE NEN Lénaïg
SALAÜN Loïc
06.36.29.08.99 06.64.81.79.47accueil@asso-athena.fr
loic@asso-athena.fr
Centre et Nord-Est LOIR-ET-CHER (41)CDPNEMICHELIN Gabriel06.49.40.42.90gabriel.michelin@cdpne.org
Sud-Est LOIR-ET-CHER (41)Sologne Nature EnvironnementAngélique VILLEGER02.54.76.27.18 06.88.72.98.15angelique.villeger@sologne-nature.org
LOIRET (45)Groupe Chiroptères Centre-Val de LoireTRANCHARD Julien06.71.15.44.83jultranchard@yahoo.fr